Des machines volées retrouvées dans la chocolaterie Mis Poemas

mes poèmes au chocolat

Les agences de sécurité de l'État de Miranda s'efforcent de démanteler les gangs criminels dédiés au vol des entreprises de cacao et de chocolat à Barlovento.

“Hoy amanecemos con excelentes noticias para Amanda y el sector cacao y chocolate de Venezuela”, informó en una de sus historia de su cuenta de red social Instagram la gente de Viva el Cacao, una organización dedicada a la investigación y promoción de este fruto y le chocolat.

Et c'est qu'avec une vidéo dans laquelle une série de machines à fabriquer du chocolat sont observées, Viva el Cacao a annoncé que "après un grand effort des organes de sécurité de Miranda, l'équipement volé le mois dernier a été récupéré passé" d'Amanda González. chocolaterie, Mis Poemas.

"Merci à toute l'équipe qui travaille pour qu'Amanda puisse offrir au monde la magie de nos cacaos et chocolats vénézuéliens", a écrit cette organisation dans une autre de ses histoires.

Braquage à la chocolaterie Mis Poemas

Mardi 19 juillet dernier, la chocolaterie Mis Poemas et la résidence de sa propriétaire, la chocolatière Amanda González, âgée de 84 ans, ont été attaquées et dépouillées d'objets de valeur.

Dans une déclaration publiée sur ses réseaux sociaux, Amanda a rapporté qu'après avoir maîtrisé l'un des ouvriers de sa ferme, un groupe de criminels a fait irruption et volé toutes les machines et tous les outils de son usine pour fabriquer du chocolat.

Ainsi que de la matière première, dont plus de 500 kilos de cacao sec et fermenté, et plus de 100 kilos de thé prêt à être expédié.

Elle a également été dépouillée des climatiseurs, des compresseurs, des moteurs de tous les réfrigérateurs, téléviseurs, décodeurs, ordinateurs, imprimantes, d'un ordinateur portable, de garde-manger pour aliments et surgelés, d'appareils électroménagers et d'autres effets personnels.

Et ce qu'ils n'ont pas pu prendre, ils l'ont détruit, y compris les infrastructures.

Face à cette plainte, également déposée auprès des autorités policières mirandaises, et après plusieurs jours d'enquête, le CICPC annonce l'arrestation de quatre hommes pour le braquage de la chocolaterie artisanale Mis Poemas, située à Barlovento.

Ces personnes ont été identifiées comme étant Anthony Josué Ponce Berrotera, 23 ans ; Omar Guillermo Machado Cubillan, 27 ans, officier actif de la Police nationale bolivarienne (PNB) ; Orlando José Ávila Ramos, 43 ans, et un jeune de 17 ans, qui, avec Alberto José Oviedo Benítez, alias Chorrito, alias Gordo Mi Pri et Renesito Junior, n'ont pas encore été pleinement identifiés et arrêtés ; des entreprises du secteur d'Agua Clara, municipalité d'Andrés Bello, État de Miranda, ont été fouettées.

Mes poèmes en chocolat

Amanda González de García est une entrepreneuse de chocolat de Caracas qui a décidé, il y a 50 ans, d'acheter une petite ferme avec son mari dans la municipalité d'Andrés Bello, en Barlovento, attirés par le cacao de ces terres, réputé pour sa qualité et sa résistance.

Mais c'est 30 ans plus tard qu'il a fondé sa propre chocolaterie avec sa famille, qu'il a appelée Mis Poemas, et qui produit déjà des aliments dérivés du cacao de première qualité tels que des tablettes de chocolat, de la levure chimique et du thé, qui sont disponibles pour 22 ans dans les supermarchés.

Laisser un commentaire

articles connexes