La sixième génération des Franceschi a transformé son cacao en chocolat

Franceschi

Cette famille d'origine corse, qui cultive du cacao au Venezuela pour l'exportation depuis 1827, a remporté au moins trois douzaines de récompenses pour ses tablettes de chocolat gourmandes, de l'arbre à la tablette, qu'elle produit depuis 2009 dans le pays.

Il aura fallu près de 180 ans à la famille de producteurs de cacao Franceschi a décidé de transformer une partie du cacao qu'elle produit dans ses plantations de l'est du Venezuela pour l'exportation, en tablettes de chocolat gourmandes, de l'arbre à la tablette, pour la consommation à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

Sa gamme de tablettes est basée sur des élaborations de chocolats noirs d'origine, qui réunissent les saveurs et les arômes de différents terroirs. Choroní, Canoabo, Ocumare, Sur del Lago, Carenero, Río Caribe, Chuao, Cuyagua, Piaroa, sont quelques-unes de ses productions les plus reconnues.

La sixième génération de cette famille d'origine corse, arrivée dans le pays en 1827 pour travailler les terres de cacao de l'état de Sucre, est celle qui décide de se plonger dans le marché du chocolat, peut-être d'abord par curiosité, car il est fréquent visite de nombreux chocolatiers européens indépendants venus dans le pays attirés par le meilleur cacao le monde.

Le chocolatier italien Gianluca Franzoni, fondateur de Chocolats Domori, aurait pu être une source d'inspiration pour cette famille de cacao.

En 1993, après avoir terminé ses études en économie, Franzoni s'est rendu au Venezuela et s'est installé pendant plusieurs années pour se renseigner sur les variétés de cacao Criollo et Trinitaire, leur culture et le processus pour réaliser une barre de chocolat aux arômes fins grâce à la collaboration avec des producteurs et centres de recherche.

Et il est témoin de l'installation, en 1994, de la première pépinière qui fait revivre Hacienda San José à Paria, propriété de la famille Franceschi.

Cette ferme compte 185 hectares plantés d'arbres de sept variétés de cacao créole.

Chocolateria Domori, depuis sa création en 1997, a été l'une des premières maisons de chocolat au monde à fabriquer des tablettes de chocolat avec 100% de cacao Criollo, et à maîtriser la chaîne d'approvisionnement depuis les plantations.

De plus, il est l'un des principaux acheteurs de cacao de l'Hacienda San José.

Les Franceschi sont arrivés au Venezuela en 1827

La plupart des familles qui se consacraient à la culture du cacao dans le pays étaient espagnoles, mais certaines d'origine corse venues au Venezuela de la République dominicaine et d'Haïti entre les années 1820 et 1830 se sont démarquées dans cette activité agricole.

L'une de ces familles, les Franceschi, qui étaient plus que des agriculteurs étaient des marchands, s'installa dans le pays en 1827 et acquit leurs plantations de cacao dans l'état de Sucre des mains des Espagnols péninsulaires.

Quelques années plus tard, ils ont fondé l'Hacienda San José dans la ville d'El Pilar, près de Carúpano, dans la région de Paria.

Cette famille est venue gérer jusqu'à 8.000 4.000 ha. de plantations de cacao, dans les environs de Carúpano, État de Sucre, avec une production estimée à XNUMX XNUMX tonnes de fèves de cacao par an, qu'ils exportent.

En plus de vendre la matière première, ils apportaient des marchandises de toutes sortes qui n'étaient pas produites au pays et qu'ils vendaient dans leurs propres établissements commerciaux.

Actuellement, Hacienda San José est l'un des développements les plus importants du cacao créole du pays, grâce au travail de la cinquième génération de la famille Franceschi au début des années 90.

Laisser un commentaire

articles connexes